Premises of the trip (en/fr)

Les Prémices du voyage

I’m living in Mexico City now for about 4 months and I just left my job as a waiter in a french restaurant called La Vie en Rose to start an adventure by bicycle. The first step of it is to bring back the bicycle from San Francisco to Mexico by plane. I tried to make a new one here but despite all my efforts I couldn’t find any touring frame that fits me. I already lived in latin america by the past in Peru (Arequipa) for one semester so my acclimation here wasn’t difficult. Living on my own abroad in a country as Mexico was a rich and teachful experience. Also I traveled two weeks in Copper Canyon « Barrancas del Cobre » with a friend in northern Mexico and that’s pretty much all what I’ve seen of Mexico and its capital.
Cela fait donc maintenant environ 4 mois que je vis à Mexico. Je viens de quitter mon boulot de serveur au restaurant français « La Vie en Rose » pour commencer une aventure à vélo. En effet déjà depuis quelques mois j’avais cette idée de réaliser un autre voyage comme celui que j’ai réalisé il y a quelques années en Europe. Ayant déjà vécu au Pérou à Arequipa pendant 6 mois lors d’un échange universitaire, je savais déjà un peu à quoi m’en tenir en venant ici. J’ai également voyagé pendant 2 semaines dans le nord ouest du pays (province de Sinaloa et Chihuahua) pour découvrir les grandioses canyons du cuivre (Barrancas del Cobre). Et c’est à peu près tout ce que j’ai vu du Mexique à part la capitale où je vis.

11008983_1611154099097668_1244046513_n

Vivre en autonomie dans ce pays et cette ville tentaculaire fut une expérience de vie enrichissante sur de nombreux aspects. J’ai par exemple changé à plusieurs reprises de logeurs puisque d’octobre à fin décembre j’étais en coloc avec Damien un ami de prépa, puis en passant par le site helpex.net j’ai réussi à me reloger chez une jeune femme en plein centre en échange de quelques heures de travail domestique par jours jusqu’à ce que cela se termine un peu mal et que j’atterrisse chez mes voisins de pallier pour un court séjour. Voici ma dernière famille d’accueil, avec la maman qui cuisinait de délicieux plat (dont des albondigas – boulettes de viandes en sauce tomate), le fils qui fait une école hôtelière et de restauration et la fille Elizabeth. Cette dernière m’a également emmené visiter le Palacio Nacional et la cathédrale (on a même pu monter sur le toît !).

dsc00050

I thought I could find a trekking bicycle here, but I realized soon that there wasn’t what I wanted. So when a mexican friend of mine living in San Francisco invited me, I seized the oportunity to bring back along with me a reliable and good quality bicycle. I’ll get for what I paid for as american say! I’ll come back a few days after in Mexico city to start the trip. Indeed I prefer to skip the huge distance between SF and Mexico covered mostly by a huge and deserted area to go further southern.
J’ai pensé avant de venir que je pourrais trouver ou monter un bon vélo de randonnée ici, mais rien du tout malgré deux mois passés à faire les boutiques ou ateliers vélo de la ville sur mon temps libre. J’ai donc saisi l’opportunité de rendre visite à un ami mexicain installé à San Francisco (Agustin ci-dessous) fin février pour en même temps ramener un vélo de qualité customisé comme je le veux. J’en aurai pour mon argent comme disent les américains! Je préfère revenir en avion de SF à Mexico afin de sauter cette immense région désertique que j’ai déjà visité et pour aller plus au sud, au moins jusqu’à Panama qui est l’objectif n°1.

agustin-y-yo

As I already have a relevant experience in the field (I cycled one year around Europe between 2011 and 2012 on a recumbent bicycle), I knew how to prepare myself. Thus I could rely more on my personal experience rather than reading other travelers blogs to know my real needs and what to carry. I choose a regular bicycle that time for practical reasons and sold my recumbent one home to afford it. Also I will use again some gears I carried with me from France, as a tent, a helmet, clothes and other stuffs. Beside of that I bought some stuffs here in Mexico big central market.
Ce fut très excitant de préparer ce voyage ces deux derniers mois. De l’équipement à l’itinéraire, il m’a fallu anticiper les situations auxquelles je pourrais être confronter. Mon expérience préalable d’un tour d’Europe à vélo couché en 2011-2012 m’a beaucoup servi pour savoir ce dont j’ai réellement besoin. J’avais également ramener avec moi de France tout un tas de choses que je vais réutiliser (tentes, casque, vêtements et autres objets). Cette fois j’ai choisi de partir avec un vélo droit pour des raisons pratiques de maniabilité, discrétion, transport, mais aussi de coût ! J’ai vendu à distance celui que j’entreposais à la maison pour me payer ce nouveau.

equipment

Le projet

My overall plan is to cross central and south america, before going to Oceania or Asia perhaps. For me traveling by bicycle is an excellent way to discover the world at my pace with my own eyes. My appetite for seeing beautiful landscapes, nature, and meeting people from very different horizons isn’t to be satisfied soon. I’ve got savings to cover my costs for a long period, on a 5-10$ daily basis. I’m really excited to know that in a couple of weeks i’ll hit the road and leave this huge city pedaling on my two wheels! Now i hope everything will sort out fine. First of all, bringing back the bicycle from San Francisco by plane to home in Mexico City is a mission. Then the road will be long, physically and mentally tiring, with potential dangers sometimes, but that seems worthwhile ! Here’s my best friend for the trip, just coming out of the shop.
Mon plan est de traverser l’Amérique centrale et du sud, avant peut-être de rejoindre l’Océanie ou l’Asie qui m’attirent également. Voyager à vélo est pour moi un excellent moyen de découvrir le monde à mon rythme et de mes propres yeux. Mon appétit pour voir des paysages variés, naturels, et rencontrer des gens d’horizons très différents est loin d’être rassasié. J’ai des économies pour tenir assez longtemps sur une base de 5-10 dollars par jour. Maintenant j’espère que tout va bien se passer. Ramener le vélo de San Francisco à Mexico c’est déjà toute une mission. La route sera parfois longue et fatigante moralement et physiquement, mais le jeu en vaut la chandelle.

Publicités

4 réflexions sur “Premises of the trip (en/fr)

  1. Hola Bruno,
    Lei con mucho placer tu comentarios sobre tu nueva vida y estoy encantada de recivir noticias tuyas y ver que estas muy animado.
    Un abrazo muy fuerte de « tantine » que piensa mucho en ti
    A MARCOS

    J'aime

  2. Si elle croit qu’on ne comprend pas, et bien oui, on pige pas l’spagnol
    Le petit vélo dans la tête a sauté une génération. Ton grand père qui a parcouru des milliers de km en vélo ne serait pas peu fier de son petit fils.Et nous aussi, fainéants comme des grosses couleuvres,on est contents d’etre conduit à travers notre tablette numérique autour du monde
    Continue ton journal avec photos et commentaires, plutôt en francais
    Grosse bise de tonton Alain

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s