From Mexico city to Cholula through the highest volcanoes (en/fr)

 De Mexico à Cholula entre les plus grands volcans, Journées 1 à 3 (4-6 mars 2015) 137 km

The first challenge of the trip was to go out of Mexico city, one of the biggest human agglomeration in the world counting more than 20 millions of inhabitants. Just before I left, I bought this red flashy shirt on advice of my hosting family to be more visible. I’m standing here on my bicycle on Mexico’s main square called El Zocalo, which used to be the heart of the old mayan empire. On my right is the catedrale built by spaniards after their invasion and the national palace which was the head of government over decades. I both visited them these last days.
Le premier défi du voyage fut de sortir de Mexico, l’une des plus grandes agglomération humaine du monde comptant plus de vingt millions d’habitants. Je me trouve ici au kilomètre 0 sur le « Zocalo », nom donné à la place principale de la capitale et troisième plus grande au monde après la Place Rouge de Moscou et la Place Tian’anmen de Pékin. C’est un moment chargé en émotions alors que je m’apprête à quitter cette ville tentaculaire après y avoir vécu 4-5 mois à simple coups de pédale. Derrière moi se trouvent la cathédrale construite par les espagnols et le Palacio Nacional qui fut le siège des gouvernements pendant des décennies. Juste avant de partir, j’ai acheté ce gilet de travaux rouge fluo pour être plus visible sur recommandation de ma famille d’accueil.

DSC00054From here I took one of one the main axis and rode carefully on the right side. I had to avoid many obstacles like  « colectivos » (minibuses) and taxi stopping, people going the wrong way by bicycle and all kind of « ambulantes » (people selling any kind of food on a tricycle).
Parti de la place principale, j’ai pris l’un des axes principaux et roulé prudemment sur la droite. J’ai du éviter les obstacles se présentant à moi comme les minibus ou taxis s’arrêtant intempestivement pour prendre des gens, des personnes à vélo roulant à contresens (que je n’oserais appeler cyclistes), et des marchands ambulants en tout genre (jus de fruit, sandwichs, ramassage de cartons en tricycle…).

DSC00059 Finally after 25-30 km in vehicles fumes, I managed to go out of the monster and passed in the middle of a laguna. Indeed Mexico (formerly called Tenochtitlan by the aztecs) was an island in the middle of a big lake before the spanish came. Built on lacustrian foundations, the city is now more sensible to any earth vibrations.
Finalement au bout de 25-30km dans les pots d’échappement, je parviens à m’extirper du monstre et arrive au milieu d’une lagune. En effet Mexico, anciennement appelé Tenochtitlan était du temps des aztèques une ile au milieu d’une grande cuvette entourée de montagnes et volcans. Construit sur des fondations lacustres, la ville est aujourd’hui plus sensible aux tremblements de la terre qu’elle ne l’était avant l’arrivée des colons.

mexicolagunaAfter 65km from departure and a break in a gasolinera (gas station), I arrived at Amecameca, a nice small town located under the second and third highest volcanoes of the country,  Popocatepel – 5460m and Izticcihuatl ( 5230m. In the aztec mythology the legend says that Izticcihuatl which means the « white lady » fell in love of her neighboor the »smoking mountain » (Popocatepetl) .giants. Here’s the main square where I had another break.
Après 65km depuis mon départ et une pause dans une station service, j’arrive à Amecameca, jolie ville étape située au bas des 2e et 3e plus haut  volcans du pays, le Popocatepetl et l’Izticcihuatl  culminant à 5460m et 5230m (le premier étant le Pico de Orizaba situé dans une autre province). Dans la mythologie aztèque la légende raconte que la ‘dame blanche’ (l’Izticcihuatl) tomba amoureuse de son voisin la « montagne fumante » (Popocatepetl) . Ci-dessous la place principale où je me suis arrêté.

amecamecaIt was 5:30 when I realized i couldn’t spent the night in the Paso de Cortes at 3600m between the two volcanoes as I planned. So I start to look for a place here to spend the night, and asked for a cheap hotel or a place to put up my tent in a bicycle shop. A guy started talking to me in english, I explained my situation and then he gave me the key of an empty ground. So this will be my « prison » of the first night : secured by high walls, free, and with a tap of water!
Il était 5 heures et demi passé quand je réalise que je ne pourrai pas passer la nuît au col entre les deux volcans à 3600m comme je l’avais prévu. Je me suis donc mis à la recherche d’un endroit où dormir, en demandant un hôtel pas cher ou un endroit où planter ma tente chez un marchand de vélo. Un gars commence à me parler en anglais, j’en profite pour démarrer la conversation avec lui. Après lui avoir expliquer ma situation, il me confie les clés d’un terrain vide. Voici donc ma « prison » pour la première nuît : sécurisée par de hauts murs, gratuite, et avec un robinet d’eau !
firstnightOn the next day, I started climbing Cortes pass under a burning sun but fresh air. On each side of the road I saw the two majestic volcanoes, covered of corn fields on their low sides. Corn is the basis of the alimentation in this country to make tortillas. In the last village I bought two quesadillas of blue corn to eat them when I arrive on the top.
Le lendemain j’entreprends la montée du col de Cortes sous un soleil de plomb mais l’air est plutôt rafraichissant. J’aperçois les majestueux volcans des deux côtés de la route, sur les bas flancs desquels poussent du maïs. Ce dernier est la base de l’alimentation mexicaine et sert à faire la tortilla, l’équivalent de notre pain. J’achète d’ailleurs dans le dernier village deux quesadillas – tortillas de maïs bleu avec du fromage et une sauce de poulet ou boeuf pour casser la croute là haut.

popoLe graphiti sur l’école primaire rend hommage à une légende aztèque.

dsc00088

I crossed many wood farms as I went further, like this one for christmas tree. Je croise de nombreuses exploitation de bois au fur et à mesure que j’avance, comme ici des sapins de noël.

christmaspinesThen the road became more steep and covered by pines, I struggle. Puis la route devient plus pentue et couverte de pins, j’en bave.

roadtopaso2After 2 hours of efforts and various stops, I could see better Popo’s head. What a sight ! Après deux heures d’efforts et plusieurs arrêts, j’aperçois la tête du Popo. Quel vue!

PopoheadI made it until the last straight line !! Je l’ai fait jusqu’à la dernière ligne droite !!

RoadtopasoendI felt so victorious that I asked some people to take photo. I’m here at 3500m for the first time on bicycle. For the anecdote, after defeating Cholula which is on the other side, Cortes’s troups came by here to invade the valley of Mexico-Tenochtitlan.
Je me sens si victorieux une fois en haut que je demande à ce qu’on me prenne en photo. Je suis monté à 3500 mètres d’altitude pour la première fois à vélo. Pour la petite histoire, après avoir vaincu la ville de Cholula qui se trouve de l’autre côté, c’est par ce col que sont passées les troupes de Cortes pour conquérir la vallée de Mexico-Tenochtitlan.

pasotopI had a break in the building of the Popo-Izti national park, dedicated to the history, fauna and flora of the king and the queen. Created in 1935, this natural park protects this historical and strategical area, which provides water to the most populated area of the country. Then the descent was just a pleasure, first on soil and after a few kilometers on a paved road
J’ai pris une bonne pause dans le bâtiment du parc national Popo-Izti consacré à l’histoire, la faune et la flore du roi et de la reine. Créé en 1935, ce parc naturel a pour vocation de protéger cette zone historique et stratégique, qui fournit en eau la région la plus peuplée du pays. La descente fut un pur plaisir d’abord sur une piste avant de retrouver le goudron plus bas.

pasodownUn peu plus bas j’arrive au premier village construit sur les flancs du volcan.

dsc00122

I found a lady who hosted me two nights here at a friendly price. She sells pie in the street to make a living. I could taste typical mexican dishes (Tortas de camaron con mole poblano y nopales, huevos a la mexicana) at her place, rest and tour the city.
J’ai rencontré dans la rue une femme sympathique alors que je cherchais un endroit où dormir qui m’a hébergé deux nuîts petit déjeuner inclus pour 400 pesos (soit 23€ ce qui n’est vraiment pas cher pour une ville comme Cholula très touristique). Elle vend des parts de gâteau dans la rue.

dsc00146

J’ai pu gouter à des plats typiques mexicains qu’elle a préparé comme des beignets de crevette en sauce mole poblano avec des morceaux de cactus. Ci-dessous des oeufs à la mexicaine au petit déjeuner (tomates, ognions, piments sautés avec des oeufs brouillés) avec des tortillas qui sortent du four.

dsc00143

Cholula is a nice and ancient little town, with a colorful center which has been restaured recently as you can see. It extended a lot these last thirty years because of the foundation of an University.
Cholula est une jolie petite ville millénaire, dont le centre ville a été entièrement restauré comme on le voit. Elle s’est beaucoup agrandie ces trentes dernières années du fait de l’implantation d’une université.

DSC00133La plus fameuse église de la ville, construit sur une ancienne pyramide aztéque !

DSC00139View on the city center from the church. Vue sur le centre ville depuis l’église.

dsc00136

Je me suis aussi bien fait plaisir au marché pour reprendre des forces ! Ci-dessous une Cemita, sandwich typique de l’Etat de Puebla accompagné d’une boisson gaseuse au raisin et de chips à la sauce piquante.

dsc00131

Publicités

5 réflexions sur “From Mexico city to Cholula through the highest volcanoes (en/fr)

    • merci, ce sera pas toujours comme ça. Oui et c’est très bon pour la santé. Ce sont les feuilles du cactus (la même espèce que le figuier de barbarie) qui sont cuîtes puis coupées en fine tranches.

      J'aime

  1. Muy bonito y interesante. Cada pais tiene su paso famoso. El paso que atravese Cortes antes de bajar en Mexico me hace pensar en el
    « Col du Lotaret » que atravese Hannibal antes de abatirse en Roma. Las iglesias son muy bonitas.

    Besos

    J'aime

  2. Your englich is good but ours it’s not. Bien pour le bilinguisme des commentaires. Jusqu’où comptes-tu aller ?
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s