Adios Mexico, hola Guatemala!

J58>62 (30 avril – 4 mai), SAN CRISTOBAL > CIUDAD CUAUTHEMOC (frontera) > HUEHUETENANGO, 305 km (total cumulé 1952 km)

De San Cristobal de las casas je prends donc la direction vers le Guatemala à l’est afin de rester en altitude autant que possible. Une fois n’est pas coutume dans les montagnes, je traverse un tronçon de brouillard puis de pluie.

DSC01032Apres être descendu de 2200m à 1600m, j’arrive à Comitan, dernière grande ville du Chiapas ou je reste deux nuits dans un centre d’escalade et de fitness. J’y fais la connaissance d’un chouette type qui me fait visiter la ville le lendemain et me raconte son périple de plusieurs jours a travers le désert pour rentrer aux États-Unis illégalement. Quelle aventure!

DSC01037Visiblement y’a du boulot ici dans le retraitement des déchets… Les corbeaux font deux fois la taille des nôtres. La privatisation de Pemex et du secteur pétrolier ne semble pas convenir a tout le monde!

DSC01050

Peu a peu je perds inéluctablement de l’altitude jusqu’à environ 500m ou je retrouve une chaleur acceptable.

DSC01052

Je fais un petit par une rivière que l’on m’a recommande pour me rafraichir en attendant que le soleil baisse.

DSC01061A trois kilomètres avant la frontière je m’arrête à cette station essence pour passer la nuît. Elle dispose d’une salle vide pour cela (estancia y baños veut dire séjour et sanitaires) ainsi que des douches. C »est donc ma dernière au Mexique après 6 mois et demi de séjours dans ce fabuleux pays. Mais je me suis quand même réveillé avec un cafard a 50cm de la tête.

DSC01080

Après avoir récupérer le tampon de sortie du territoire mexicain dans le bâtiment de gauche, il me faut grimper jusqu’à « La Mesilla » à quelques kilomètres de là où se trouve la frontière.

DSC01090Avant d’y arriver je découvre une dernière surprise, un amoncellement de déchets duquel se dégage une odeur nauséabonde et cerné par d’espèce de gros corbeaux.

DSC01091M’y voila à la frontière ! Je ne m’attendais pas à une étroite entrée de ce genre. Elle donne directement sur un village un peu chaotique côté guatémaltèque avec des boutiques des deux cotes de la rue vendant de la pacotille. A peine franchie que je me sens observer, on me sollicite pour faire du change mais je trace ma route comme si de rien n’était.

DSC01094Comme c’est dimanche les banques sont fermées et je fais donc mon change dans un hôtel, plus sûr que dans la rue, après avoir compare les taux auprès de quelques personnes. Ça varie de 6.5 quetzal à 7.2 quetzals pour un dollar, c’est vraiment à la gueule du client… Emblème national du Guatemala, le quetzal est un oiseau devenu rare qui trouve encore habitat en Amérique centrale. En voici différentes coupures.

DSC01119Cette grande affiche (publicitaire?) peu après la frontière au dessus de plantations de café a attiré ma attention. Il est écrit : »Non a la fraude migratoire, partez travailler en toute légalité. Ne vous faites pas arnaquer, dénoncez. Appel anonyme. Message finance par l’ambassade des Etats-Unis d’Amerique au Guatemala ». Avec cette campagne d’affichage l’ambassade des États-Unis espère contrer l’immigration illégale venue d’Amérique centrale et freiner les velléités de départ…Pas sûr que ça marche…

DSC01097

Des vendeurs d’essence a la sauvette se succèdent tout au long de cet axe principal ; le bidon d’essence coute 20 Quetzals. J’entends souvent des « griiiingo » quand c’est pas « hey mister » sur mon passage. Et lorsque je m’arrête, on me demande directement de quel état je viens, même pas de quel pays !  J’en ai marre d’être observé et espère bientôt retrouver la tranquillité d’une route sans urbanisation .

DSC01098C’est chose faite après deux bonnes heures, la route va alors monter progressivement en suivant en contrebas le lit d’une rivière.

DSC01101

J’avais encore jamais vu un marchand ambulant de hamac.

DSC01108Au niveau des transports publics, on fait dans le kitsch avec des gros engins Ford. Quand ils passent la première après un dos d’âne je vous dis pas la fumée que ça dégage ! Même à vélo il ne vaut mieux pas le prendre à plus de 10 km/h.

DSC01109

Il est dans les 16h lorsque j’aperçois ce centre balnéaire sur ma droite. La tentation est forte, je m’arrête et demande la permission pour camper cette nuit, marché conclu a 10 quetzals (1euro). Sur le premier rocher conique est inscrit le nom du village Colotenango, puis chaque autre porte le nom d’un pays d’Amérique centrale dans leur ordre du nord au sud : Guatemala – El Salvador – Honduras – Nicaragua – Costa Rica. Je prends un bain suivit d’une bonne bière et joue avec les enfants de la famille. J’ai eu droit au repas au coin du feu avec la famille qui parle le « mam », l’un des 21 dialectes de la langue maya au Guatemala. J’ai appris que maison se disait « Wa » et crapaud (comme aperçu dans la soirée) « Wo ». Difficil de pas confondre quand on est novice !

DSC01111Le lendemain matin je me ravitaille dans un poste à fruits au bord de la route et sirote une noix de coco.

DSC01116Pour le deuxième jour consécutif la route continue de monter et j’arrive désormais a l’étage des conifères qui indique les 2000 mètres d’altitude. Le soleil tape fort sur les champs de mais mais l’air n’est pas très chaud.

DSC01117Je m’offre mon premier restau à 15 quetzals (1,6 euro) en arrivant a Huehuetenango. Attention ne pas prendre l’assiette de gauche pour une soupe, c’est de la sauce que l’on qualifierait d´archi piquante! Les tortillas sont plus épaisses qu’au Mexique et le poulet vient accompagné de haricots rouges, de riz et d’avocat. Tout ce qui faut pour se mettre bien.

DSC01118

BILAN SUR LE MEXIQUE

 recap-mexique

Globalement un superbe pays, avec de fortes disparités socio-géographiques selon les provinces. C’est une mosaïque de peuples et de cultures différentes, avec de très belles villes coloniales et une population accueillante et chaleureuse.

Par rapport aux chiffres, j’ai passé 60 jours au Mexique pour une dépense totale d’environ 500€, ce qui donne une moyenne journalière autour de 9-10€, conforme à mes prévisions.

Avec une distance moyenne parcourue de 74 kilomètres, j’ai plutôt fait des grosses étapes (total de 23) dans ce pays, mais ai pris le temps de profiter et connaître plein de choses à côté (37 journées de découverte hors-vélo).

Publicités

4 réflexions sur “Adios Mexico, hola Guatemala!

  1. C’est toujours un plaisir de suivre le feuilleton « Bruno au pays des Mayas »
    On attend la suite des épisodes avec impatience
    Grosses bises
    Al1

    J'aime

  2. c’est énorme la burne!! continue de nous faire kiffer 🙂
    et n’hésite pas à mettre des coups de barbe aux loulous guatémaltèques 😉

    J'aime

  3. Ya veo que vas muy bien… Suerte amigo… Recuerda que en comitan tienes tu casa ..!!!

    J'aime

  4. Certaines de tes photos rappellent la Sicile ( les grandes étendues, les villages à flanc de coteaux, les installations électriques originales), tu te souviens ? mais pas la dernière… mise à part la toile cirée ! ça manque de pasta al dente tout ça… mais ça a l’air bien bon quand même ! bon appétit mon grelo et gros bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s