La Péninsule de Nicoya et ses tortues qui viennent pondre

J128-140 (9-21 juillet), Curime > Playa Corozalito > Puntarenas, 175 km (3863 cumulés)

Je traverse tout d’abord l’intérieur de la péninsule de Nicoya, région agricole tranquille, pour me rendre sur la côte.

DSC01888A l’inverse de la partie nord de la péninsule mieux connectée au centre du pays, la partie méridionale n’a pas été beaucoup urbanisée et a conservé de nombreuses plages quasi désertes où viennent nidifier des tortues. Les pistes ne sont pas goudronnées, d’où l’attrait pour le quad pour se déplacer comme sur la photo. Voilà la rue principale de la ville de départ de mon périple sur la côte, Puerto Samara, station touristique qui connait une forte spéculation immobilière, et où se termine la partie goudronnée. DSC01891J’ai pique-niqué sur une plage voisine moins prisée, équipée de tables et de bancs.

DSC01895

Je croise des singes pas farouches du tout et facilement repérables à leur cris gutturaux. Certains se baladaient même sur les fils électriques.

DSC01911Commence une série de plages assez dépeuplées mais connectées à la route par des pistes. Je suis ainsi allé visiter Playa Camaronal qui possède un programme de sauvegarde des tortues. Des volontaires payent pour rester là et s’en occuper ! On peut voir dans l’enclos couvert des centaines de petits nids de tortues protégés.

DSC01907Après en avoir sué dans une montée scélérate, j’arrive à un beau point de vue sur playa Islita.

DSC01915J’ai choisi la plage suivante (Playa Corozalito) pour camper le soir suite à la documentation au préalable que j’avais trouvé sur le blog d’un autre cyclo étasunien. Ce dernier mentionnait la présence d’un abri et des tables au milieu de la plage se prêtant bien au camping libre. A l’instar de playa camaronal,  celle-çi fait également partie d’un programme national de protection des tortues dont j’ai pu rencontré les volontaires les jours suivants.

DSC01941 Mais en bout de plage se trouvait même mieux que cet abri de fortune, une maison inhabitée avec une terrasse. A peine posée mes affaires que hop je plonge dans ces eaux agitées pour me rafraichir et profiter du coucher de soleil.

DSC01924J’ai donc investi la terrasse couverte de la maison pour installer mon campement et préparer mon diner. C’est le moment où des crabes multicolores sortent de nuit.

DSC01934

DSC01931

Une fois la nuit tombée, je suis parti sur la plage à la rencontre des lueurs rouges qui perçait l’obscurité. Elles indiquent la présence de membres du programme de sauvegarde des tortues ou d’une excursion touristique qui utilisent des lampes frontales spéciales pour ne pas perturber les tortues lors de ce moment tant spécial qu’est la pondaison. Je me joins ainsi à une groupe réunie autour d’une tortue en train de pondre et entre en contact avec mon voisin. C’est le gérant d’un lodge en train de donner un tour guidé à une famille française. Il m’a invité à venir dormir chez lui plutôt qu’au bord de la plage où peuvent roder des gens mal-intentionnés parait-il. C’est comme ça que j’ai attéri chez lui au Lodge Cabinas Corozalito! Le voici qui pose avec sa femme et devant la camionnette utilisée pour partir en excursion.

DSC01955 DSC02008

Quelques photos du complexe qu’ils gèrent…A gauche la petite maison rose où ils vivent avec leurs deux petites filles et sur la photo de droite apparaissent des chalets en locations disposant chacun d’une hutte où prendre les repas.

DSC01958 DSC01961

Petit à petit cette plage me devient familier puisque Randall m’a dit que je pouvais rester chez eux aussi longtemps que je veux ! C’est un endroit paradisiaque pas trop fréquenté, l’idéal pour faire une pause et connaître mieux les ticos. Le village compte 150 habitants et vit à un rythme tranquille. Pas mal de touristes nord américains ou européens (beaucoup de français)  y passent en 4×4 loué et viennent s’héberger dans l’un des 3 ou 4 gîtes du village.

DSC01947C’est bien de nuît que l’activité bât son plein sur playa corozalito. J’ai participé à plusieurs « tour de tortugas » gratuitement avec les groupe que Randall emmène et même comme accompagnateur/traducteur rémunéré 10$ par tour !  Avec ma lampe frontale équipée d’un filtre rouge j’ai pu prendre quelques clichés. Nous avons à faire ici à une tortue Lora, dont la carapace mesure environ 70×70 cm. Dans l’obscurité on la trouve en remontant ses traces de pattes laissées dans le sable.

DSC02005

Elle déverse entre 80 et 120 œufs, qui mettront entre 45 et 55 jours à éclore. C’est impressionnant de la voir creuser son trou avec ses pattes arrière qui mesure entre 30 et 40 centimètres de profondeur. Puis elle le rebouche et le tasse en se balançant dessus de tout son poids (on sent les vibrations dans les pieds à un mètre). Enfin il lui reste une longue marche jusqu’aux premiers flôts au cours de laquelle elle prend plusieurs pauses.

DSC02003Une autre excursion sur une plage voisine où on a emmené tout les gens du campement à ramasser des fruits de mer (bernard l’Hermite, moules, et crabes).

DSC01967

Photo de groupe le matin du départ. A gauche un couple de lillois (leur fille tout à droite), puis entre la famille de hollandais et de québécois moi-même et tout à droite celle de Randall avec les deux petites.

DSC02006

Voici un ficus étrangleur trouvé lors d’une sortie. Au départ cette plante épiphyte pousse sur l’arbre avant de l’encercler et de l’étouffer petit à petit. Les branches qui descendent directement au sol sont en fait ses racines !

DSC01963Après une dizaine de jours passés au Lodge, je reprends la route. Étant donné que nous sommes en plein hiver (comprenez par là plutôt saison des pluies), les rivières de la péninsule sont en crue et je dois en passer deux à gué.

DSC02009

Ces chemins caillouteux sont pénibles à la longue mais par contre le cadre est super.

DSC02013

Arrivé au bout de la péninsule j’ai pris le ferry « Tambor III » pour rejoindre la partie centrale du Costa Rica, au fond à droite sur la photo de droite. Curieusement le billet pour transporter le vélo (3000 Colones – 6$) coûte plus cher que le ticket passager (1,5$).
DSC02017 DSC02019
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s