Courte transition vers Santa Marta

J181>183 (31/08-08/09) Cartagena – Santa Marta, 330 km (5410 km cumulés)

Je continue sur la côte caribéenne et son climat « muy caliente » (entre 30 et 35° pendant la journée et dormir sans ventilo relève du défi). De Cartagène je pars un lundi matin au pied levé vers Barranquilla et Santa Marta comme destination finale. A part ces 3 grandes villes principales, la côte est assez peu habitée comme on le voit le long de cette route côtière.

DSC02530Le soir j’ai trouvé à dormir dans une petite église en construction. J’ai diné « Au bon poulet » à l’Embassade de France dans un bled côtier qui s’appelle Santa Veronica.

DSC02537 DSC02535

Le lendemain arrivé au péage, je me suis ravitaillé auprès de ces épiceries.

DSC02541Je n’ai fait que passer Barranquilla 4e ville de Colombie et ville native de Shakira mais n’ayant rien d’intéressant à voir. C’est en effet une grosse ville industriel situé à l’embouchure du rio Magdalena qui traverse tout le pays. Beaucoup de marchandises transitent donc par ce port, de l’océan vers le centre du pays et inversement.

DSC02567 Le soir j’ai trouvé à dormir dans la maison du parc naturel « Via Parque Isla de Salamanca » qui m’ont escorté le matin. Ils m’ont entre autres offert à diner et prêté un ventilo pour la nuît ! Siempre a la orden.

DSC02569Sur ce tronçon je me serais cru au Mexique avec les cactus et la chaleur ! Pendant une quarantaine de kilomètres la route passe sur une fine bande de terre entre à gauche la mer et à droite une grande réserve naturelle marécageuse. Pas une épicerie ni habitation, ni d’arbre où se mettre à l’ombre. Au km 42 je suis arrivé à cours d’eau pour  les 5 derniers kms.

DSC02578Et puis je suis arrivé à Santa Marta où un membre de warmshowers m’a passé les clés de la « casa de ciclista » (maison pour cycliste). Avec un tel nom je m’attendais à une maison associative et ben non. En fait c’est une simple maison habitée par un autre type, avec une autre chambre libre que j’occupe. Impeccable même si c’est un peu excentré et qu’il faille puiser l’eau dans une réserve souterraine juste devant la maison (à l’emplacement de la plaque métallique). Ce lieu m’a servit de base pour me reposer et attendre l’arrivée d’Anthony pour partir faire de la plongée. Sur la deuxième photo c’est le plat de poisson qu’on a cuisiné avec le voisin d’en face en revenant de l’excursion qui suit.

DSC02619 DSC02614

J’ai sympathisé avec les voisins d’en face qui m’ont emmené à Bahia Concha, une magnifique plage de pêcheurs faisant parti du parc Tayrona.

DSC02585 DSC02589

L’eau bleu turquoise avec au fond ces monts pelés, c’est beau et très paisible.
DSC02602
Et puis Santa Marta c’est aussi là ou sont nés ou mort deux icônes populaires; je veux parler bien sûr de Carlos Valderama le footballeur à la grosse touffe ayant joué à Montpellier dans les années 80 et de Simon Bolivar l’émancipateur de la Grande Colombie vis-à-vis de la couronne d’Espagne au début du XIXe siècle qui mourru dans la Quinta (ou hacienda) de San Pedro Alejandrino.

DSC02581 DSC02638
Publicités

2 réflexions sur “Courte transition vers Santa Marta

    • je vais le passer cette semaine avec Anthony que j’avais rencontré au Nicaragua. Normalement l’agence prends des photos et vidéos des plongées, donc j’espère pouvoir publier quelques tofs. A plus les pêcheurs bretons

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s