Boyaca, région montagneuse la plus haute de Colombie

J225>237 (14>26/10), Santa Rosita > Duitama > Tunja > Chiquinquira, 295 km (6490 cumulés)

Le lendemain encore c’est un festival de paysages compris entre 3000 et 3400 mètres.

A droite un champs de patates fraichement récoltées dans des sacs.

 Malgré les 2500 altitude, la place principale de Bélen arbore quelques beaux palmiers. Il ne me reste plus que 30 kilomètres jusqu’à Duitama où m’attend un membre de warmshowers.

DSC03189Serait-ce un moyen de transport local ? Ou une antiquité ? Un peu des deux en fait… c’est une « chiva« , nom donné au vieux bus dedié aux transport de personnes et de marchandises. Celle-là porte le nom du libérateur national Simon Bolivar, dont je suis la route historique lorsqu’il est venue du Venezuela pour libérer la Colombie en 1828. Tant qu’on est dans les clichés, je pose devant un stand ambulant de tinto (nom donné au café en Colombie) aux couleurs du pays.

Arrivé à Duitama, une modeste famille (Reinaldo, Maria-Luz et leur fils) m’a hébergé pendant 3 nuits.

DSC03209

J’en ai profité pour faire réparer mes chaussures qui après 1 an de bons et loyaux services commencent à donner des signes de fin de vie. Plutôt que d’en racheter des neuves couteuses, je les ai porté chez le cordonnier qui a cousu des pièces sur chaque côté pour 12000 pesos (soit 4€) ; on verra jusqu’à quand ca tiendra. A droite c’est un déjeuner typique boyacense (de la province de Boyaca) composé de :  sopa de cuchuco, cocido boyacense con carne a la plancha, fresco de fresas. Un régal pour 5000 pesos (moins de 2€).

Le premier jour je me suis rendu aux sources thermales de Paipa (entrée à 13 000 pesos soit 4€) connues pour leur forte teneur en minéraux et vertus thérapeutiques. Quoi de mieux pour relaxer les jambes après plusieurs journées d’effort qu’un bain à 37°.

DSC03206

Il y avait à côté un autre bassin un moins chaud où le port du bonnet de bain est obligatoire.. L’eau prend cet aspect verdâtre du fait de la présence de micro-algues tellement qu’à 2 à 3 mètres de profondeur on ne voit plus le fond comme sur la photo de droite.

DSC03202

Pause gourmande dans une panaderia (boulangerie) en sortant de ces sources thermales qui creusent l’estomac. Je me suis pris un croissant fourré au fromage et à la pâte de goyave. Derrière la dame se trouvent plusieurs sortes de petits pains.

DSC03207Après ces quelques jours de repos, je reprends la route vers Tunja la capitale de cette province mais en faisant un détour par le Lago de Tota. Voici la vue panoramique depuis un virage dans l’ascension précédent l’arrivée sur le lac.

DSC03215Deuxième plus haut lac navigable d’Amérique latine à 3100m après le fameux lac Titicaca au Pérou (3400m), les rives du lago de Tota sont cultivées de champs d’oignons, à tel point qu’il lui en a été donné le nom de « capitale nationale de l’ognion ».

DSC03230

A l’autre bout du lac se trouve une plage de sable blanc (playa blanca) où viennent les « rolos » (habitants de Bogotá) en weekend.

DSC03233

L’eau est à 10° et peu de gens s’y aventure. J’ai campé aux côtés d’étudiants en photographie en stage pratique (pas mal l’endroit !). Le soir on a fait un feu qui nous a permis de faire du canelazo, une boisson chaude à base de canne à sucre, cannelle et aguardiente (boisson nationale à 40° ayant goût d’anis).

DSC03235

Le lendemain je repars du lacs en prenant des petites routes au travers de la campagne.

DSC03248

L’ascension d’un col à 3500 mètres prend fin là où commence un tronçon non goudronné. Car le soleil descend et je n’aurais pas le temps d’atteindre le prochain village de l’autre côté du col à plus de 3000 mètres. J’ai donc attendu un bus devant cette chapelle installée chez des gens. Arrivé à Toca de nuît, j’ai dormi dans un petit hôtel à 12 000 pesos (4€).

DSC03251

Le lendemain encore des champs.

DSC03253

Et puis j’arrive sous la bruine à Tunja, capitale de la province de Boyaca située à 2800 mètres d’altitude et dont la température moyenne est de 13°. J’ai retrouvé mon hôte warmshowers David Arturo à ma droite et son frère Manuel sur la place principale. Derrière nous se trouve le plus grand balcon d’Amérique latine en bois, ainsi qu’une statue de Simon Bolivar sur son cheval au milieu de la place, libérateur national dont la campagne militaire s’est terminée très proche d’ici.

DSC03276

Et pour finir ces 3 jours à Tunja, dégustation de bière artisanale avec Manuel maitre brasseur à Curaçao (petite île des Antilles) dans un chic bistrot pour lequel il a travaillé.

La photo d’adieu le matin du départ avec la famille d’Arturo devant leur maison où j’ai été très bien accueilli. Malgré le soleil il fait frais, comme le montre la « Ruana » en laine de mouton que porte le frère manuel.

DSC03301

Après avoir passer un autre col à 3000 mètres, la descente s’amorce au travers d’un paysage aride.

DSC03305Alors qu’il ne me reste plus beaucoup jusqu’à Chiquinquira, la pluie redouble d’intensité. Je trouve un abri au bord de la route le temps que ça passe. Au moment où je m’apprêtais à repartir, surprise, déboulent un groupe de vttistes dont Yuri mon contact qui sont venus à ma rencontre. En effet je m’arrange pour confirmer par téléphone quelques heures à l’avance mon arrivée.

Le paysage derrière : une maison avancée vers la vallée.

DSC03310

En quelques jours j’ai pu découvrir et apprendre beaucoup sur cette ville de taille moyenne avec Yury une jeune athlète comme guide.Ici nous nous trouvons au mirador de la ville au dessus de l’université.

DSC03339

Chiquinquira est aussi très visitée pour sa majestueuse église en son centre. Ici je pose aux côtés de notre cher ami Simon Bolivar qui m’apparait pour la première fois sans son cheval.

DSC03356

Comme mon hébergeuse faisait partie d’une partie d’une liste électorale, j’ai vécu de l’intérieur les élections municipales. Alors ça se passe à 90% dans la rue et ça marche au contact à fond ! Le jour même, les partis envoient des gens de leur liste distribuer des petites cartes de visite à tous les coins de rue invitant à voter pour leur candidat. On est donc très souvent sollicité et aimablement « inviter à voter pour un tel ».

DSC03364

Le rush vers les urnes a lieu entre 10h30 et midi, il n’y qu’à voir les files d’attente.. Une fois les résultats tombés, on s’est réuni au QG du parti dans la maison d’un membre. Malgré la défaite de notre candidat; la soirée était arrosée (je tiens déjà une bière et un verre de whisky :P) et on a dansé la salsa.

DSC03367

Revue en photo de l’excursion au mirador de los Currucuyes. à 3250 mètres d’altitude. On est arrivé jusqu’à une arête rocheuse à pic donnant sur un gouffre, caché par les nuages. Les « frailejones » poussent dans cette atmosphère humide à hauteur d’un centimètre par an et joue un rôle important pour capter l’humidité et la rendre en eau pure dans les sols. Enfin on est retourné en ville par un autre mirador que l’on a découvert.

Publicités

8 réflexions sur “Boyaca, région montagneuse la plus haute de Colombie

  1. Que c’est joli !!! quand je pense à toutes les belles rando que je pourrais y faire… Enfin heureusement pour compenser je vois que mon grelo m’a choisi une bien belle esméralda. Merci mon poulet et continue de mettre ton casque, même ajouré ça peut te servir contre les trombes d’eau très bien photographiées d’ailleurs. Tu deviens pro en matière de reportage ! Gros bisous.

    J'aime

  2. Pour quelqu’un qui a des trous dans ses pompes, je vois que tu es toujours aussi gonflé. Fichtre, il va falloir que le père Noel te commande une paire de basket pour t’éviter d’arriver pieds nus à Ushuaia
    On se régale de tes reportages et de tes photos.
    Grosses bises

    J'aime

  3. Holà Mon Bruno Tantine Marcos se régale avec tes photos , je suis une petite branleuse avec ma bicyclette électrique à Albi
    con todo mi carino
    MARCOS

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s