O Nordeste III – João Pessoa pointe Est du continent & Olinda

 

J401-412, 8-19 avril, João Pessoa > Ilha de Itamaraca > Recife / Olinda, 150 km, total voyage 10 821 km

A Joao Pessoa, ville la plus à l’est du continent américain et capitale de l’état de Paraiba, Caio et son épouse Perla de warmshowers m’ont chaleureusement hébergé. Ce monument au bord du littoral marque le premier endroit du pays (et du continent) où se lève le soleil.

IMG_20160409_125643979L’équipe des trois bikers du jour.

IMG_20160409_132320156J’ai choisi de longer la côte plutôt que de descendre par la route principale BR101. L’inconvénient c’est qu’il y a de nombreux tronçons pavés ce qui me ralenti beaucoup Après au niveau du décor c’est sur qu’on peut pas se plaindre.

DSC05253Un bon déjeuner pris en route (toujours la même mixture d’haricots-riz-spaghettis accompagnée d’une viande en sauce, en l’occurence du poulet, et une boisson sucrée fermentée à base de maïs. En complément j’avais un avocat.

DSC05247Le premier soir j’ai dormi dans le village côtier de Pitumbu.

DSC05250J’ai du à plusieurs reprises prendre des canoës afin de passer l’embouchure de rivières se jetant dans la mer. Souvent comme il n’y a pas de système de traversée en place il faut faire appel au pécheur du coin.

DSC05258Moyennant 10 reales celui-ci m’a fait traversé d’un département à l’autre, la frontière étant établie par une rivière entre Parnaiba et Pernambuco.

Une fois arrivé ici j’ai également du recourir à un petit bateau de pêche pour me faire passer de l’autre côté de la rive.

DSC05275J’ai attendu un bon moment le type devant cet épicerie (mercadinho).

DSC05279Et une autre rivière de franchie à la tombée de la nuît pour passer sur l’ile d’Itamaraca, pour 2 reales cette fois (système déjà en place avec un petit embarcadère).

DSC05286C’est sur cette même île qu’a été édifié le « fort Orange » au XVIe siècle par les hollandais qui avaient alors le contrôle de certaines parties du littoral brésilien (comme je l’ai vu également à Sao Luis et à Fortaleza). Il a la forme d’un quadrilatère avec à ses quatres coins une avancée en forme de pointe. Il permettait de protéger l’entrée dans les terres et assurer le chargement/déchargement des marchandises. Puis les portugais ont repris le contrôle et l’ont agrandit.

DSC05289Une route paradisiaque pavée.

DSC05294Arrivé à Olinda, très jolie petite bourgade à la périphérie de Recife. Du haut de la colline on aperçoit les grattes-ciel de la capitale de l’état de Pernambuco. Je vous présente Paulina mon hebergeuse qui est une chanteuse mexicaine affiliée à l’une des écoles artistiques de la ville.

Olinda fut une des premières villes du Brésil fondée par les portugais en 1535. Elle compte une bonne vingtaine églises de ce style.

DSC05300Me voici sur la place principale do Amparo.DSC05328Dans le flux ambiant.

DSC05338

J’ajoute à ma collection de phares du Brésil celui d’Olinda, bien gardé par l’armée et que l’on ne peut donc pas approcher plus que cela.

DSC05355

La veille de mon départ on est allé voir un spectacle de Coco/Maracatu au Pátio de São Pedro dans le centre de Recife. Ce style de musique mélange des rythmes afro-brésiliens très dansants.

DSC05379.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s